Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

U2 parle de sa dernière tournée

L’idée de la dernière tournée de U2 est née alors que le groupe finissait sa précédente tournée en Australie, en 2006.

L’écran révolutionnaire de la tournée à 360° à Rome, le 8 octobre 2010, dernière date de la partie européenne. © Photo : Corinne/Dead pour U2France.com

par Andrew Murfett

’’Bono a déboulé dans une réunion et a demandé si la prochaine fois il pourrait jouer sur une scène circulaire’’, se souvient le manager de production Jake Berry. ’’Je lui ai répondu : Bien sûr que tu pourras.’’’

Le designer Willie Williams, qui travaille avec U2 depuis 1982, s’est mis au travail avec l’architecte Mark Fisher. ’’Je ne l’attendais pas à avoir une idée aussi concrète. mais cette idée du concept à 360° est née dans ma tête.’’

Il a expliqué son idée d’une scène basée sur la tour emblématique de l’aéroport de Los Angeles. ’’Le groupe a adoré’’, de souligner Williams. ’’Ils sont toujours ambitieux et veulent, innover dans la forme, d’une certaine façon.’’

Williams décrit ce spectacle comme le troisième d’une trilogie qui suit ses co-créations Zoo TV et PopMart.

’’Ces deux spectacles étaient novateurs dans leur forme avancée. L’histoire a fait du Zoo TV quelque chose de magique. Le PopMart avait le plus grand écran vidéo LED que la terre ait jamais porté. Ca semble dingue aujourd’hui car c’est la pratique standard pour les concerts de rock. Après cela, les vannes se sont ouvertes.’’

L’équipe a consacré deux ans à bosser sur la logistique à 360°. La tournée nécessiterait près de 150 millions de dollars pour être faisable - un pari monstrueux pour n’importe quel groupe de rock (NDLT : mais pas pour U2 !). Et ça a payé puisque cette tournée a d’ores et déjà engrangé quelque 311 millions de dollars rien que pour l’année 2009.

Durant cette tournée, trois scènes sont utilisées, ou "griffes". La première sera transportée jusqu’à Auckland. Le reste de la vidéo, des éclairages, du son et de l’automatisation arrivera à bord de six 747 en Australie.

’’Il est très difficile d’amener pareil spectacle en Australie et de le rentabiliser’’, d’expliquer Berry.

Ce spectacle est tellement colossal que ses équipes techniques ont dû remodeler les venues du monde entier de manière radicale. A Barcelone, les minuscules routes pavées à l’extérieur du stade ont rendu le déchargement de l’équipement impossible. Berry et son équipe a obtenu l’autorisation de goudronner la route. Dans le stade des Dallas’s Cowboys les écrans vidéo existants - inclus le plus grand au monde - ont dû être déplacés pour contenir la scène. De nombreux stades de foot ont dû renouveler leur pelouse.

’’Nous avons creusé des tunnels pour permettre aux camions et aux grues de pénétrer dans ces lieux", souligne-t-il. ’’Nous avons dépensé de l’argent.’’

En raison de l’échelle de ce spectacle, U2 a acheté des empreintes carbone mais Berry concède qu’une tournée de cette ampleur ne peut laisser un conscience écologique claire.

’’Les empreintes carbone étaient très haut placées sur notre liste’’, poursuit-il avant de conclure : ’’Nous faisons de notre mieux pour être en accord avec. Mais avec quelque chose de cette magnitude, il est impossible de le faire à 100 pour 100.’’

Pour continuer à recevoir les infos sur U2, le prochaine album et les dates de la tournée 2011 abonnez vous gratuitement au Google Group U2 France.

En savoir plus : SMH

Lien permanent : http://www.u2france.com/actu/article55309.html

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L


Fallais bien que ça arrive un jour :/



Répondre