Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les débuts de ’North Star’

2 août 2010 - Turin. Répétitions de production

Pour m’être couché à 5 heures du mat. après la programmation, j’étais plus que vachement mécontent d’être dérangé par un chient aboyant dans le corridor de l’hôtel. Je trainais pendant un moment avant de m’installer pour bosser à la paperasse (visas russes et plus) avant de monter à bord du van à 13 heures en direction du stade. Course poursuite assurée, prêt à montrer le Whole World Band – un concept de notre pote Kevin Godley. Son incarnation principale sera basée sur la toile mais nous avons envisagé la possibilité de le faire jouer en live durant le spectacle - pour les besoins de cette répétition nous avons demandé aux membres de la troupe dans le stade de nous filer un coup de main. Etant donné que nous sommes plus de 400, je me suis dit que je pouvais enrôler au moins une douzaine de personnes qui sauraient jouer d’un instrument ou deux. C’est ce que nous avons fait et enregistré une série de différentes parties musicales de la chanson.

Je vous épargnerai les détails de la partie suivante de ce processus qui m’a achevé, s’agissant d’un exercice grégaire de premier ordre. J’imagine que c’est le cas dans n’importe quelle branche d’un théâtre ou de performances artistiques, mais il devint clair que pour créer une manifestation scénique réussie, il ne suffisait pas d’en avoir l’idée. Etant donné le nombre de personnes impliquées (et aujourd’hui, il semblait que tous les départements de la tournée l’étaient), cela exige une fermeté de leadership combinée à une capacité de donner l’envie aux gens d’en faire partie, même si cela signifie assurer une tâche supplémentaire dans une journée déjà fort chargée. Le furlong final me voyait assis dans la cabine son avec Joe, tentant d’assembler de manière synchronisée une véritable cacophonie de vidéo-clips pour les faire ressembler à de la musique. A un moment donné c’était un tel bazar que nous avons éclaté de rire tous les deux à en pleurer, essayant de faire en sorte que cette gigantesque machine qu’est le show U2 360 se tienne tranquille et que tout rentre dans l’ordre. Joe et moi-même sommes avec U2 depuis qu’il joue dans des constructions plus petites que le poste de mixage à 360°, aussi aurait-il été fort difficile de pouvoir imaginer, à l’époque, que ça pourrait aller aussi loin.

Après une pause dîner, le groupe revenait sur scène et essayait une nouvelle ouverture - Soon se fondant dans Beautiful Day. Il me semble évident que Beautiful Day en ouverture est la combinaison gagnante, mais je ne pense pas que nous ayons encore décodé la set. A également été jouée North Star sur scène pour la toute première fois, probablement que ce sera disponible chez Tower Records avant même que nous soyons couchés. Nous avons parcouru le milieu de la set et j’en ai profité pour trainer Declan jusque dans les gradins du haut pour regarder la section City of Blinding Lights. Après neuf mois à distance, la vision de celle-ci était assez époustouflante, même si c’est moi qui le dit. Bien joué, tous !

Chaque soir après les répétitions, nous avons cet moment post-mortem où nous décidons ce qui marche et ce qui ne marche pas. C’est là que la plupart des décisions sont prises et il en résulte la formation du plan du lendemain. Ce soir c’était un peu difficile car il était devenu plus qu’évident que l’idée du Whole World Band n’allait pas marcher pour le spectacle. Heureusement, il semble fort probable que cette idée refasse surface sur la toile, aussi tout n’est-il pas perdu, mais je dois reconnaître que je suis triste que nous ne pouvions aller jusqu’au bout de cette idée durant le live. On ne peut pas toujours gagner.

L’équipe visuelle est de nouveau restée tard, je devais m’organiser pour retenir certains opérateurs projecteurs et caméras pour la session de fin de soirée. Je voulais revoir la lumière caméra, pour avoir eu un soupçon de révélation durant le tournage du DVD à Los Angeles, l’an passé. Etant donné la nature étrangement invisible de la production depuis la scène, certains gros plans semblaient un peu vides et j’avais réfléchi à la manière d’arranger ça. Une fois la tournée sur les rails, il n’y a jamais la possibilité de le faire, aussi était-ce ce soir ou jamais… et je pense que ça fera une grosse différence.

En savoir plus : U2.com

Lien permanent : http://www.u2france.com/actu/article54729.html

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ema2100 10/09/2010 18:15


Sympa cet inédit ,mais Glastonbury c'est
le top du rock.
bon week end.
ema2100.