Mesures de sécurité sans précédent pour le concert de U2 à Moscou

Publié le 25 Août 2010

© RIA Novosti. Iliya Pitalev

Plus de 2.000 membres des forces de l’ordre assureront la sécurité ce soir pour le très attendu concert de rock du légendaire groupe irlandais U2 dans la capitale russe, a déclaré un porte-parole de la police moscovite.

"Quelque 2.100 policiers et troupes du ministère de l’Intérieur assureront la sécurité au stade Luzhniki. Des officiers de la brigade canine et leurs chiens inspecteront le stade plusieurs heures avant le concert", a affirmé Viktor Biryukov ajoutant que quelque 85.000 personnes étaient attendues pour ce concert.

Tous les spectateurs, a-t-il poursuivi, seront soumis à des détecteurs de métaux installés à l’entrée du stade.

Biryukov a précisé que les policiers moscovites appliqueront des mesures de sécurité rapprochée eaux stations de métro situées aux abords du stade Luzhniki.

En gros, de pareilles mesures de sécurité sont sans précédent pour des concerts de rock donnés à Moscou.

C’est la toute première de sa longue carrière que l’illustre formation rock irlandaise U2 donne un concert en Russie et les musiciens sont arrivés dans ce pays trois jours avant leur performance, ce qui, selon les organisateurs, est inhabituel pour le groupe.

Hier, Bono, le chanteur leader de U2, a rencontré le Président russe Dmitry Medvedev dans la station balnéaire de Sochi, située sur la mer noire. En dehors de musique, ils ont discuté des diverses activités sociales et caritatives dans lesquelles sont engagées Bono et ses amis musiciens.

Photo : RIA Novosti

Bono œuvre activement dans la lutte contre le sida et le syndrome immuno déficitaire dans le monde. Il organise également de nombreux événements caritatifs avec les autres membres de U2 ainsi que d’autres célébrités.

Plus de photos sur la rencontre historique de Bono et du Président Medvedev, ici

En savoir plus : Ria Novosti

Lien permanent : http://www.u2france.com/actu/article54826.html

Rédigé par guytou 87

Publié dans #U2 ACTUALITEES

Commenter cet article