Critique DVD : U2 - 360° AT THE ROSE BOWL

Publié le 2 Juin 2010

 par Corinne/Dead

par ANDREW MUELLER

Un grand nombre d’entre nous l’ont déjà vu.

En dehors des 97.014 personnes présentes ce soir-là, du lourd même selon les standards de U2, dix millions de plus ont pu voir en octobre 2009 ce concert diffusé en streaming live sur YouTube aux quatre coins de la planète.

Pour ceux qui souhaitent le revoir, il semble qu’il y ait de nombreuses options disponibles pour se le procurer. Aux formats DVD : une édition standard simple DVD comprenant uniquement le concert ; une édition Deluxe double DVD comprenant le concert, un documentaire en coulisses ; des vidéo clips ainsi que divers bonus ; une version coffret Super Deluxe dont le contenu à l’heure où nous écrivons n’est pas encore entièrement déterminé (mais qui, si l’on en croit la rumeur, devrait comprendre le programme de la tournée, un 45 tours vinyle et un poster) ; et enfin un format Blu-Ray (au contenu proche de celui de l’édition Deluxe).

Se pose alors la question de savoir si oui ou non la tournée à 360° de la formation rock irlandaise U2 mérite d’être revue. La réponse est oui. 360º semblait être l’équilibre en matière de performance live recherché par le groupe depuis fort longtemps, à mi chemin entre le génial éblouissement technologique des tournées Zoo TV et PopMart des années 1990, et celles bien plus vieille école d’Elevation et de Vertigo qui leur ont succédé. La pièce maîtresse du décor de la tournée à 360º est une structure monumentale, sorte d’extra terrestre croisé avec une griffe, le genre de truc qui rassemble (présumément) ces légions d’Américains qui affirment avoir eu affaire avec de curieux Martiens : justice y est rendue par pas moins 27 caméras Haute Définition, incluant au moins une montée à bord d’un hélicoptère !

Les spectateurs européens auront droit à des inédits : les spectacles de la tournée à 360° de ce côté-ci de l’Atlantique ont ouverts lors de soirs où le soleil était encore présent, occultant certains des effets pyrotechniques électroniques. Lorsque U2 a débarqué en Californie, c’était l’automne, la nuit était tombée lorsque U2 prenait la scène d’assaut (un épisode que l’on ne voit pas vraiment ici – curieusement, le morceau d’ouverture “Breathe” est relégué au rang des bonus dans les éditions chics de ce DVD).

La plupart des plans retenus passent bien sur un petit écran – le lien de “Sunday Bloody Sunday” avec les manifestants confrontant la théocratie iranienne, le discours irrésistiblement optimiste de Desmond Tutu qui précède “One” (la mise en scène dramatique de “Walk On” où l’on voit des douzaines de bénévoles d’Amnesty International portant un masque à l’effigie d’Aung San Suu Kyi défiler sur la scène est probablement quelque chose qui valait la peine de faire le déplacement). Et les performances elles-mêmes nous montre un U2 en excellent forme, canalisant (et citant) Frankie Goes To Hollywood sur une reprise disco agressive de “I’ll Go Crazy If I Don’t Go Crazy Tonight”, mettant KO les Pixies sur “Vertigo”. Seul le morceau de clôture mal choisi, trop long et sous achevé “Moment Of Surrender” nous souffle de presser la touche "avance rapide".

Suppléments : Divers dépendant de l’édition que vous achèterez.

En savoir plus : Uncut

Lien permanent : http://www2.u2france.com/actu/article54217.html

Rédigé par guytou 87

Publié dans #U2 ACTUALITEES

Commenter cet article