Interview de Bono (U2) pour DAZED & CONFUSED Magazine (Part I)

Publié le 1 Juillet 2010

 par Corinne/Dead

 
Extrait de Daze & Confused Magazine, May 1997. Merci mille fois à MacPhisto.net pour cette archive.

Bono, son épouse Ali Hewson et leurs deux garçons Elijah (né le 18 août 1999) et John (né le 21 mai 2001) en famille à bord d’un bateau. (16 juillet 2009 - Photo : Bauer Griffin)

Pensez-vous être quelqu’un de plutôt physique ?

Bono C’est ainsi que je me sens. C’est comme lorsque nous jouons. Parfois, je sens que je n’ai pas envie d’être sur scène, et c’est pourquoi j’en tombais la plupart du temps. Un réalisateur m’a dit un jour que la chose qui différencie certains performeurs et acteurs d’autres est que l’on peut sentir qu’ils peuvent descendre de cet écran et être sur nos genoux, dans notre figure, dans notre voiture. Ou nous tenir par les cheveux et j’avais le sentiment que c’était comme ça avec moi.

Mais la célébrité a parfois l’effet inverse. Elle vous fait éviter le contact avec les gens : ce pourrait-il que plus l’on donne, plus l’on prend. Moins l’on donne, plus ils en veulent ?

Bono Je pense que d’une certaine façon c’est de la vanité inversée. Je pense que lorsque l’on se considère avec autant de valeur, alors peut-être qu’ensuite l’on veut trouver une certaine sécurité à cela. Je ne me suis jamais senti comme cela.

Avez-vous un certain nombre de personnalités multiples dans lesquelles vous vous glissez ?

Bono J’ai parfaitement conscience de n’avoir aucun contrôle sur celui dans la peau duquel je me réveille. Je souhaiterai en avoir. J’ai vraiment le sentiment de me réveiller chaque jour dans un état d’esprit différent, et c’est un peu comme si l’on jetait les dés.

Comment vous êtes-vous réveillé aujourd’hui ? [Pause]

Bono Bien. Aujourd’hui, je me suis réveillé en me sentant bien. C’est le printemps et le soleil brillant nous soulève. J’ai eu la chance de lire un livre, j’ai eu la chance de sortir me balader et j’étais bien. Plus tôt, ces derniers mois, je suis levé trop tôt. Ca importait peu quand je me couchais à 4 ou 5 heures, je me réveillais à 7 h 30.

Rêvez-vous au petit matin ?

Bono J’ai fait ce rêve, j’étais dans un hangar au dessus du fleuve Liffey. J’étais là-haut dans les chevrons et le Liffey était asséché, aussi, n’y avait-il pas d’eau pour amortir la chute, et j’ai peur de l’altitude, ça fait longtemps que j’en ai peur et quand j’étais gamin, je marchais toujours sur les ponts de chemin de fer pour essayer de m’en guérir. C’est le vertige.

Êtes-vous tombé ou vous êtes-vous réveillé avant de tomber ?

Bono Non, je me suis réveillé.

Ainsi, vous n’êtes jamais mort en rêve ?

Bono Non, j’en ai vraiment été proche mais je n’ai pas peur de la mort ; en fait dans ces rêves, c’est le truc qui semble m’apaiser.

Aimez-vous l’idée de vieillir alors ?

Bono Oui, parfaitement. Je pense que le jour où j’aurai 60 ans, je serai enfin quelqu’un de cool : mon vieux est très cool.

Il y a beaucoup de choses à dire sur la vieillesse.

Bono Oui. J’aime les personnes qui survivent. Certaines personnes admirent les morts : pas moi, j’admire ceux qui sont toujours en vie. Et je détesterais, comme le dit Chrissie Hynde, mourir idiot.

Vous vivez une vie de rêve à laquelle de nombreuses personnes aspirent. Quelles ambitions personnelles rêvez-vous encore d’atteindre ?

Bono La simplicité. C’est quelque chose que j’ai à l’esprit en ce moment. Je suppose que je pensais que je pouvais faire n’importe quoi et je voulais tout faire, écrire un livre, faire un film, être dans un groupe, avoir une famille, me brosser les dents trois fois par jour, qu’est-ce que je sais, mais je ne veux plus faire plein de choses. En fait, je veux faire un disque de génie. je veux écrire de belles chansons et bien les chanter. Voyez-vous, je n’ai jamais vraiment pensé à ma manière de chanter. Je n’y ai jamais songé, c’est le truc que nous faisons quand nous avons enfin terminé une chanson. D’ordinaire, la chanson prend la plus majeure partie du temps, trouver les mélodies et la structure, et puis, les paroles arrivent en dernier, elles sont écrites plutôt très vite et puis dès qu’elles sont terminées, je dois chanter le truc.

Comment faites-vous pour vivre en étant membre de U2 et ayant une famille ? [Bono a deux filles, Eve, 3 ans et Jordan, 5 ans, et est marié à Ali depuis 14 ans]

Bono J’ai la famille que j’ai toujours voulue ; cela me donne la liberté de faire toutes les autres choses que j’ai toujours voulu faire. J’ai toujours voulu être un petit peu voyageur et dormir sur le sol d’autres personnes, et je pense, en vérité, que si je ne m’étais pas trouvé une famille, j’aurais été bien plus égoïste. Je fais partie de ces personnes qui ont besoin d’une raison pour rentrer chez eux et j’en ai une. Je suis simplement curieux de ce qui se trouve à côté, au bout de la rue, l’envie de voyager est là en moi. C’est en moi, en tout, c’est la curiosité musicale, c’est tout, c’est la curiosité intellectuelle, c’est le flirt, tout.

Flirtez-vous ouvertement avec les femmes ?

Bono Je pense que je suis complètement respectueux envers les femmes, j’ai toujours eu un grand respect pour les femmes. Je n’ai jamais été un ’lad’ (NDLT : gars), en ce sens.

Vous arrive-t-il de vous moquer de vous-même ?

Bono Suffisamment de personnes le font pour moi. Je leur donne plein d’occasions de le faire.

Quand vous êtes-vous senti gêné pour la dernière fois ?

Bono Mon jeu de guitare m’embarrasse vraiment, je veux réellement être en mesure de jouer de la guitare.

"Tain c’est quoi ce truc ?" Un son pareil à celui d’une mitraillette transperce par ricochets le doux air de la soirée. Un barrage d’explosions nous prend par surprise, interrompant l’interview. Une paire de projecteurs oscille haut au dessus du fleuve Liffey, et une sirène de police hurle dans le lointain. "Avez-vous récité vos prières ?", me demande Bono, plaisantant à demi. "Tout va bien, vous êtes en sécurité avec moi. Je m’apprête à instaurer la République de Bono. Mes troupes ont investi O’Connell Street."

(à suivre)

En savoir plus : DAZED & CONFUSED (...)

Lien permanent : http://www.u2france.com/actu/article54261.html

Rédigé par guytou 87

Publié dans #U2 ACTUALITEES

Commenter cet article