DEPOUSSIERAGE:U2 " THREE"

Publié le 30 Décembre 2009

 par Corinne/Dead

 

par Joe Marvilli

C’est là que tout a commencé, il y a trente ans de cela, en septembre, quatre ados irlandais— Bono Vox, The Edge, Adam Clayton et Larry Mullen, Jr. — enregistraient trois titres aux Windmill Lane Studios pour leur première sortie officielle. Intitulé Three et vendu uniquement en Irlande sous le label CBS Records, ce maxi 45 tours représentait le premier pas pour U2 vers le succès.

A ce stade, U2 jouait déjà ensemble depuis trois ans et se bâtissait progressivement une réputation en Irlande. Il semblait bien qu’il se préparait à décoller lorsque le groupe remporta un concours de talents en 1978 dont le prix était un passage en studio pour enregistrer une démo. Malheureusement, lorsque cette session débuta personne dans le groupe ne savait ce qu’il faisait. Edge avait mis le volume de sa guitare à un niveau incroyablement bas, Bono avait adopté un accent anglais détestable et le jeune Larry Mullen Jr. s’était fait sortir manu militari du studio par son père car il avait des examens le lendemain.

Bien que ce fut là une opportunité gâchée, heureusement, U2 saisirait à nouveau sa chance l’année suivante. Cette fois, nos 4 paddies étaient un tout petit peu mieux préparés. Au cours de cette année d’intérim, le groupe s’était trouvé un manager en la personne de Paul McGuinness, se voyait soutenir par le magazine Hot Press Magazine et assurait la première partie des rockeurs punks The Stranglers. ils allaient attirer l’attention d’un découvreur de chez CBS de Londres du nom de Chas De Whalley qui allait faire son entrée avec de l’argent et produire ce maxi 45 tours démo malgré un manque d’expérience certain de la part du groupe. Même si le groupe ne jouait toujours pas très bien, ses chansons étaient suffisamment fortes pour contrecarrer cette faiblesse.

“Out of Control” était retenu pour être la face A de ce maxi par les auditeurs du Dave Fanning Rock Show sur la station RTE. Dès ses premières notes, on pouvait y entendre et y lire le mot “hymne U2”. A ce stade, Edge avait dégoté sa Memory Man Echo Unit et commencé à développer un son signature unique. C’est d’ailleurs là que se trouvait tout l’intérêt de ce titre étant donné que le reste du groupe cherchait encore ses marques. Mullen Jr. avait du mal à jouer en temps, la basse de Clayton était des plus simplistes et Bono… bien, disons que sa voix n’était pas encore là. Mais il y avait vraiment quelque chose dans cette chanson et un montant inestimable d’énergie qui était tout bonnement contagieux. L’exploration des textes par Bono avançait déjà du côté de l’introspection. Ecrite le jour de ses 18 ans, il dit que cette chanson parle du moment où l’on arrive à cet âge et “où l’on comprend que les deux décisions les plus importantes d’une vie n’ont rien à voir avec soi — naître et mourir.”

“Stories for Boys” a plus de punch que la face A. Pleine d’excitation exprimée, elle traite de l’évasion de la réalité quotidienne. Bien que pas totalement élaborée, sa technique est plus prometteuse que n’importe laquelle des deux autres chansons. Là où “Out of Control” semble montrer que Edge est aux commandes, “Stories for Boys” est le son du groupe connecté et jouant comme une unité cohésive. “Boy-Girl” est le titre le moins mémorable de ce maxi. Il traite sans surprise de la relation entre un garçon et une fille qui mûrissent vers l’âge adulte, cette chanson est plus une ébauche qu’un titre longuement médité. Le texte ne va nulle part et au mieux, l’instrumentation est moyenne. Il n’est donc pas choquant que lorsque U2 a réenregistré les chansons de son premier album, Boy, elle ait été la seule des trois à ne pas y figurer.

Limité à seulement 1.000 exemplaires pour l’Irlande, ce maxi faisait une percée tonnante dans les classements de singles irlandais, sa meilleure place étant la 19e. Hélas, CBS UK n’allait pas signer U2 mais allait lui offrir un contrat d’enregistrement à condition de virer Larry Mullen Jr., le batteur jouant toujours à contretemps mais le groupe allait rester soudé à son batteur. Ce maxi allait lui permettre d’élargir sa base de fans chez eux en Irlande et se poursuivait par une tournée en Angleterre. La réussite résultant de cette tournée allait mener à un contrat avec Island Records. Le reste appartient à l’histoire.

Même si la musique n’est pas réellement là, le potentiel de U2 est audible dans ces trois morceaux. Bon… d’accord, pas sur ”Boy-Girl”. Mais “Out of Control” et “Stories for Boys” s’avèreraient de très bons choix pour l’album des débuts du groupe en 1980. “Out of Control” a fait partie à l’occasion de la set liste du groupe (NDLT : notamment sur la tournée Vertigo en 2005). C’est là le son d’un groupe qui avait un enthousiasme sans limite pour sa musique et qui savait que le succès était à portée de main.

En savoir plus : Consequence of sound

Lien permanent : http://www.u2france.com/actu/article53648.html

Rédigé par guytou 87

Publié dans #U2 ACTUALITEES

Commenter cet article