Clayton dément la requête de carte de crédit de son ex-assistante personnelle

Publié le 28 Juin 2012

Adam Bettcher/Getty Images

Le bassiste de la formation rock irlandaise U2, Adam Clayton, a démenti avoir demandé à son ex-assistante personnelle d’acheter des choses sur sa (Carol Hawkins)carte de crédit pour pouvoir préserver la limite de crédit sur la sienne (Adam Clayton).

Le musicien a déclaré à l’avocat de la défense, Ken Fogarty, que la limite de sa carte était de 25 000 euros et qu’à de nombreuses occasions sa carte avait été rejetée.

Il était conter-interrogé par l’avocat en ce 15e jours du procès de son ex-assistante personnelle, Carol Hawkins, accusée d’avoir dérobé près de trois millions d’euros de ses comptes.

“J’ai essayé de payer pour des trucs et de temps en temps il n’y avait pas assez d’argent sur ma carte”, de souligner M. Clayton. “Elle a dû être rejetée huit à dix fois que ce soit en Amérique ou au Royaume-Uni. J’appelais alors Gaby Smith ou Carol Hawkins et leur demandais de vérifier pour moi.”

Il a précisé qu’elle avait été refusée, bien qu’il y ait les fonds nécessaires, en raison de ses voyages dans de nombreuses juridictions dans un espace de temps court, déclenchant une alerte sécurité sur les transactions.

Mme Hawkins (47 ans NDLT : jusque maintenant elle en avait 48 mais bon !), de Lower Rathmines Road, Dublin, a plaidé non coupable devant la cour accusée de quelque 181 vols sur les comptes de la Banque d’Irlande de M. Clayton de 2004 à 2008. Le total de ces vols présumés s’élèverait à 2 862 567 euros.

M. Clayton a déclaré à M. Fogarty qu’il "utilisait une autre carte" pour payer ce qu’il voulait lorsque sa carte été rejetée. L’avocat de la défense a renchérit “C’est exactement ce que faisait Mme Hawkins” – utilisant sa propre carte de crédit pour acheter des articles pour lui et conserver le crédit de sa carte. “Si elle utilisait votre carte alors que vous essayiez de l’utiliser, elle en utilisait une autre”, de souligner M. Fogarty. “je suggère que cela fait partie de la comptabilité.”

M. Clayton a rejeté cette théorie : “I never suggested to Carol Hawkins to put things on her credit card to preserve the limit on mine.”

L’avocat a fait remarquer à M. Clayton que le rôle de Mme Hawkins en tant que gouvernante et assistante personnelle allait bien au delà de la simple écriture de chèques. Ceci en référence à la déclaration de M. Clayton la semaine dernière selon laquelle “Carol Hawkins achetait les cornflakes”. “Je pense que vous suggériez qu’elle m’achetait des meubles. Je ne minimalise pas son rôle. Elle a émis ces chèques”, de rétorquer M. Clayton.

M. Fogarty a également fait remarquer à M. Clayton qu’il “n’y avait jamais eu de limites à ce qui lui était demandé de faire”, y compris former le personnel dans les résidences à l’étranger et rassembler les effets personnels du regretté chanteur d’INXS, Michael Hutchence, qui se trouvaient dans la résidence en France du chanteur quand M. Clayton l’avait achetée après son décès en 1997.

M. Clayton a convenu avec M. Fogarty que Mme Hawkins s’était occupée de faire revenir les effets de M. Hutchence à sa compagne d’alors, Paula Yates, après que M. Clayton ait acheté la maison du chanteur. Mais M. Clayton d’ajouter : “Carol Hawkins s’en est chargée mais elle ne l’a pas fait sur place, elle l’a fait par téléphone.” Il a également convenu que Mme Hawkins s’était rendue dans sa demeure de Londres pour “s’occuper des meubles et autres détails”, mais que cela avait eu lieu en 2000.

Au cours d’un nouvel interrogatoire, l’avocat de l’accusation Colm O’Briain a demandé au témoin : “Pour ce qui est de vivre la belle vie, saviez-vous qu’elle possédait une écurie international de 22 chevaux ?” Ce à quoi M. Clayton a répondu : “Non, je l’ignorais” et a convenu avec M. O’Briain que le secret avait bien été gardé à son

encontre.

 

 

 

Source:U2France.com

Lien permanent : http://www.u2france.com/actu/Clayton-dement-la-requete-de-carte,57051.htm

Rédigé par guytou 87

Publié dans #U2 ACTUALITEES

Commenter cet article