Adam Clayton, bassiste de U2, poursuit en justice le financier de son groupe pour ’négligence’

Publié le 14 Juin 2010

 par Corinne/Dead

 

par Brian Carroll

Adam Clayton, le bassiste de la formation rock irlandaise U2 se lance dans procédure légale devant la Haute Cour qui pourrait déchirer le plus grand groupe de rock au monde, dévoile aujourd’hui l’Irish Mail.

Clayton poursuit en justice le cerveau financier de son groupe, Gaby Smyth pour négligence présumée dans une affaire qui pourrait mener à l’exposition au grand jour des finances labyrinthiques de U2.

Smyth, établi à Dublin, est souvent qualifié de ’contrôleur financier’ de toutes les entreprises du groupe U2 et connait tous les moindres détails des gains du groupe.

L’on pense également qu’il est le cerveau derrière la décision très controversée du transfert des royalties de U2 en Hollande pour éviter les impôts irlandais.

Cette décision, révélée par ce quotidien, il y a trois ans, a conduit à des critiques furieuses et continuelles envers le groupe — tout particulièrement en raison du combat contre la pauvreté de son chanteur leader, pour l’heure blessé, Bono.

La perspective de Clayton devant la cour contre le cerveau financier du groupe alarmera ceux qui craignent d’ores et déjà que les tensions musicales couplées à la blessure au dos de Bono, menacent de déchirer le groupe après plus de trente années ensemble.

Ce sera la seconde action menée en justice par Clayton, 50 ans, en l’espace de six mois.

En janvier dernier, la Haute Cour a donné son accord pour geler l’actif de l’ancienne gouvernante de Clayton, Carol Hawkins, après que la cour ait reçu des plaintes l’accusant d’avoir escroqué le bassiste de près d’un million huit cent milles euros.

A présent, Clayton a monté un dossier à examiner par la Haute Cour signalant son intention de porter plainte pour négligence contre Smyth et deux autres comptables — Jill Percival et Pat Cleary — appartenant à la société de Smyth.

Le dossier de plainte déposé par Clayton le 4 juin, confirme les injonctions plénières relatives à ’négligence’ présumée. Cependant, le détail de cette plainte n’est pas encore connu, puisque Clayton a jusqu’au 4 juillet pour demander des injonctions formelles contre Smyth et ses co-accusés.

L’on pense que ce dossier trouve ses origines dans des problèmes portés à l’attention de Clayton dans l’affaire qui l’oppose à Carol Hawkins.

La facilité avec laquelle son ancienne gouvernante a été présumément en mesure de ponctionner près de 1.8million d’euros de ses comptes, en prélevant 600 euros par jour au moyen de ses cartes de paiement pendant près de trois ans, a alerté Clayton.

[...]

Une source proche de Clayton a déclaré : ’Il ne serait pas sage de supposer que cette affaire soit liée à celle opposant le bassiste de U2 à son ancienne gouvernante, mais pour autant, cela ne signifie pas que ce ne soit pas le cas.’

Dans la préparation de cette affaire contre Mme Hawkins, Clayton a fait appel à deux comptables, dont Kieran Wallace de KPMG, pour passer au crible ses dispositions financières et tous ses comptes personnels.

Bien qu’il ne soit pas clairement précisé si cette plainte pour négligence contre le comptable de U2 ait un quelconque lien avec des sujets qui ont poussé à cet examen, cette plainte porte sur des investissements faits au nom du musicien et des conseils financiers proposés par Gaby Smyth & Co. Le quatrième accusé dans cette affaire est la Bank of Ireland Private Finance.

Cette filiale de la Bank of Ireland gère des investissements pour le compte d’un réseau d’individus à la fortune conséquente, proposant 9 % annuel de retour sur un investissement minimal de 250.000 euros ou plus.

Clayton a engagé Gleeson McGrath Baldwin pour agir en son nom contre Smyth et cette banque.

Frank Murphy, de Gleeson McGrath Baldwin, est un expert en droit commercial, qui se spécialise dans les media et les contrats du monde du spectacle.

Il avait été nommé ’expert indépendant’ lorsque le chef célébrité Conrad Gallagher a été poursuivi par le Fitzwilliam Hotel pour vol présumé de peintures.

La preuve de M. Murphy s’est avérée cruciale dans cette affaire, semant le doute sur la réelle propriété de ces tableaux par l’hôtel, au cœur de cette affaire.

C’est cette preuve qui, au final, a contribué à garantir l’acquittement de Gallagher.

Murphy supervise l’affaire de Clayton contre le comptable de U2 et la Bank of Ireland, avec Geraldine Clarke, à la tête de la section litige de ce cabinet et ancienne présidente de la Law Society.

En plus de Gaby Smyth et de la Bank of Ireland Private Banking, deux autres accusés figurent sur cette plainte.

Jill Percival et Pat Cleary sont tous deux comptables chez Smyth, ce dernier réputé pour son expertise en matière de conseil aux dirigeants de la télévision et de l’industrie du film pour tout ce qui touche aux taxes.

Smyth & Co. représente Screen Producers Ireland en tant que conseiller financier (impôts et taxes) auprès des producteurs et artistes engagés dans les arts visuels.

En savoir plus : The Daily Mail

Lien permanent : http://www.u2france.com/actu/article54291.html

Rédigé par guytou 87

Publié dans #U2 ACTUALITEES

Commenter cet article