Bono au Parlement d'Ottawa

Publié le 16 Juin 2015

Bono au Parlement d'Ottawa

Le parlement d'Ottawa a connu un moment de fièvre rock lundi en accueillant le chanteur Bono, venu remercier le Canada pour son aide internationale.

Le philanthrope était de passage dans la capitale fédérale pour y rencontrer séparément les trois chefs de parti et les sensibiliser à un thème cher à la fondation ONE qu’il a cofondée, soit la pauvreté extrême dans le monde.

Le rockeur irlandais du célèbre groupe U2 a eu droit à un petit bain de foule avant de franchir l'entrée principale de la Tour de la paix.

«Je veux remercier le Canada pour sa générosité en particulier à l'endroit des femmes et des enfants vulnérables et le travail extraordinaire qu'il a fait», a-t-il dit à son arrivée.

«La planète a besoin de plus de Canada. Ce que vous avez accompli ici c’est tout à fait progressiste et exceptionnel et je pense que vous êtes trop modestes. Je crois que le monde a besoin de connaître vos accomplissements. Je crois que l’aide humanitaire comme vous le dites ici est une très bonne façon de montrer qui vous êtes au reste du monde», a-t-il poursuivi.

Bono a assisté à la période de questions aux Communes, où l'opposition en a profité pour attaquer le gouvernement, lui reprochant de ne pas en faire assez en matière d'aide internationale au développement.

«Le Canada est à la traîne pour ce qui est de sa contribution au développement international», a lancé la critique du NPD aux affaires étrangères, Hélène Laverdière.

Le ministre du Développement international, Christian Paradis, a rétorqué en soutenant que le premier ministre Harper «a pris le leadership» dans le monde en matière de santé maternelle.

«En 2011, plus de 700 000 enfants de plus qu'en 2010 ont fêté leur 5e anniversaire dans le monde. Au cours des cinq dernières années, le taux de mortalité maternelle a été en forte baisse dans plus de 125 pays», a-t-il soutenu.

Le député libéral, Marc Garneau, a pour sa part affirmé que le Canada est un «terrible exemple» pour les autres pays, faisant valoir qu’un Canadien sur sept vit dans la pauvreté, dont 40 % des enfants autochtones.

Le chanteur s’est d’abord entretenu en privé avec le chef libéral Justin Trudeau et a plus tard eu une rencontre avec le chef du NPD, Thomas Mulcair, et le premier ministre Stephen Harper, à sa résidence du 24 Sussex.

Présente lors de la rencontre avec son chef, Mme Laverdière a indiqué que le chanteur a pu entendre la vision du NPD en matière d’aide internationale, dont l’objectif de 0,7 % du revenu national brut pour le développement international, fixé par la communauté internationale.

Bono et la philanthropie :
 

  •  Il est le cofondateur de la fondation ONE qui vise à éradiquer la pauvreté extrême et à prévenir les maladies entre autres en Afrique.
  •  La fondation vise à sensibiliser le public et à travailler avec les chefs politiques pour lutter contre le sida, prévenir les maladies et accroître les investissements en agriculture et nutrition, ainsi que la transparence des gouvernements à l’égard de leur population.
  •  ONE affirme avoir joué un rôle important dans l’engagement historique du G8 en 2005 de doubler le financement pour vaincre la pauvreté et les maladies en Afrique.

 

Rédigé par guytou 87

Publié dans #BONO & SES ACTIONS HUMANITAIRES

Commenter cet article

Covix 17/06/2015 12:30

Il y a du pain sur la planche pour l'action social dans le monde.
@mitié

guytou 87 18/06/2015 18:56

Oui cela est bien que le Canada contribue à la même cause que les autres pays!!
Bonne soirée
@ Bientôt ....